Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le mystère Sherlock

Le mystère Sherlock, de J. M. Erre

Rayonnage : roman, humour

 http://images.gibertjoseph.com/media/catalog/product/cache/1/image/9df78eab33525d08d6e5fb8d27136e95/i/628/9782283025628_1_75.jpg

 

Résumé

Après 4 jours passés sous une avalanche, l'hôtel Baker Street va connaître la délivrance : les secours arrivent enfin ! Mais quand ils ouvrent (ou plutôt défoncent) la porte, les secours découvrent un bien triste spectacle : tous les occupants de l'hôtel, dix savants venus en congrès pour parler de Sherlock Holmes, sont sagement alignés dans la chambre froide, et le dernier survivant se trouvait derrière la porte... Que s'est-il passé ?

Ils étaient prêts à s'entretuer pour obtenir la nouvelle chaire d'holmésologie créée à la Sorbonne, fut-ce le cas ? Un tueur en série aurait-il décimé ces brillants cerveaux ? La lecture des notes et l'écoute des enregistrements faits par les participants au colloque aidera le commissaire Lestrade à découvrir la vérité...

 

Mon avis

Une réussite !! Dès les premières lignes, le ton est donné, nous serons dans le second degré, dans l'ironie, dans l'humour jusqu'à la fin. L'auteur s'en donne à coeur joie, mêlant comique de mots et de situations, usant et abusant de l'hypallage (mais si, vous savez, cette figure de style qui consiste à dire que "il creusait avec joie et une pelle" !), des jeux de mots foireux ("il a toujours un air con(sterné)"), les situations absurdes et les descriptions qui font tout pour les souligner... Bref, on s'amuse beaucoup !

La narration ne cherche pas à élucider le mystère, mais tout simplement à dérouler les faits vus de l'intérieur, par les yeux de chacun des participants. Du reportage de la journaliste objective aux Post-it du vieux professeur Bobo, des mémoires du professeur Durieux aux lettres de Dolorès, tout nous donne un portrait vitriolé de ces doux-dingues qui poursuivent un idéal littéraire : élucider le mystère Sherlock.

L'intrigue n'est pas complètement linéaire, elle est interrompue par les fiches-portraits dressées par Audrey, par les extraits du "Sherlock Holmes pour les Nuls" qu'elle a rédigé,  par les questionns des policiers qui lisent tous ces documents. Il n'y a aucun temps mort, le lecteur ne s'ennuie absolument pas, et passe un très bon moment.

Les personnages sont très caricaturaux, aucun n'est réellement sympathique, sauf à mon sens les deux plus jeunes, Audrey et Oscar. Mais comme on sait d'emblée que tout le monde est mort, on n'a pas à s'attacher à l'un ou à l'autre. C'est un peu dommage, j'ai trouvé, mais finalement on n'a pas à se demander ce que devient Untel ou Unetelle.

C'est vraiment une lecture que je recommande, et je vous souhaite de vous amuser autant que moi si vous le lisez !

 

un autre avis sur ce roman : http://www.lalivrophile.net/le-mystere-sherlock-de-j-m-erre

Luna 04/04/2012 10:20

Là tu me tentes beaucoup !!!

Bernie 04/04/2012 18:29



 Je suis une vilaine tentatrice... 



Labrige 04/04/2012 08:23

Puisque la bibliothèque n'a pas voulu de cet ouvrage, je pense que je te l'emprunterai bientôt : pour le moment, j'essaye de réduire les PAL ... mais cela ne descend pas si vite que cela !!! En
effet, entre les livres offerts ou achetés par moi (pavés que je ne trouverai jamais en bibliothèque), les avant-mises en rayon (lecture pour avis), les prix littéraires (pour aviser les lecteurs,
ou participer), les coups de coeur .... cela devient difficile à gérer ! Vivement les vacances ! hihihihi !!!

Bernie 04/04/2012 18:29



Pas de souci, quand tu voudras l'emprunter tu sauras où chercher ! ^^