Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La cité des masques

Stravaganza, t.1 : La cité des masques, de Mary Hoffman

Rayonnage : roman Ado, Fantastique

http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/6/1/1/9782266138116.jpg

 

Résumé

Lucien, 16 ans, est gravement malade : il est atteint d'une tumeur au cerveau. Pour le divertir, son père lui raconte Venise, ses canaux, ses gondoles. Un jour il lui apporte un petit carnet fabriqué dans la cité vénitienne. Epuisé, Lucien s'endort en serrant le carnet à la main. Il se retrouve projeté dans une cité semblable à Venise, Bellezza, en Talie, au XVIème siècle.

De découvertes en rencontres, il apprendra qu'il est un stravagante, un être capable de voyager entre deux mondes, deux époques, grâce à son talisman. Et il apprendra aussi qu'il est là pour sauver la belle cité et sa Duchessa d'un complot terrifiant...

 

Mon avis

Un bon roman fantastique pour la jeunesse. Le héros a certes 16 ans, et l'on dit souvent qu'il doit avoir l'âge de ses lecteurs, mais ce roman conviendra également pour de plus jeunes lecteurs (à partir de 12 ans).

On se trouve projetés à la suite du héros dans ce monde parallèle de Bellezza, et l'on s'émerveille avec lui de ce qu'il y découvre. C'est Venise, sans être Venise, l'Italie, sans être l'Italie, mais bien des éléments se retrouvent d'un monde à l'autre. C'est un monde qui a évolué différemment du nôtre, mais qui est organisé de la même façon, finalement. En bref, une découverte, ou plutôt un autre regard sur un monde que nous connaissons déjà.

Lucien est un personnage très sympathique, l'auteur a très bien su rendre les souffrances qu'il éprouve dans son époque, sa fatigue, ses traitements, le regard des autres, la tristesse de ses parents. On est soulagés de voir qu'il ne connaît plus tout ceci à Bellezza, il y est en pleine forme, plein de vie et de vivacité, cela fait plaisir. Et comme lui, nous sommes déchirés entre ces deux mondes : ses parents qui l'aiment, cette cité qu'il aime. On sait qu'il devra renoncer à l'un ou à l'autre à la fin du roman, on s'en doute dès le début, mais je ne savais pas du tout comment l'auteur allait amener cela. La fin, quoique triste, est empreinte d'une espérance folle, et l'on est contents pour Lucien de ce qui lui arrive.

Les autres personnages positifs sont hauts en couleurs, mais très sympathiques également. La Duchessa est ambigüe au début, mais on apprend à l'apprécier, et elle se révèle très humaine au final ; Arianna est une jeune fille fougueuse, mais elle n'est pas préparée à ce qui lui arrive ; Rodolfo est le sage de la cité, le mentor de Lucien, celui qui veille au bon déroulement des choses, le bon pasteur en quelque sorte. Quant aux méchants, ils sont vraiment méchants, mais l'un d'entre eux se retrouve puni sans le savoir, et on ne peut que s'en féliciter.

En bref, un roman que j'ai pris plaisir à lire, et que je conseille également aux jeunes lecteurs !

C'est le premier tome d'une série, affaire à suivre...

Mary Hoffman 14/04/2011 22:20


Merci bien, Bernie. Je suis trez contente.


Bernie 15/04/2011 07:39



You're welcome, I liked your novels Stravaganza (City of Masks, City of Stars, City of Flowers), it was a pleasure to read it !