Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Anges et démons

Anges et Démons, de Dan Brown

Rayonnage : Roman policier, trhiller

 

http://webd.fr/wp-content/uploads/2009/05/couverture_anges_et_demons.jpg

Après le Da Vinci Code, dont vous trouverez la critique sur le site de la Livrophile, voici le moment de parler du premier opus de Dan Brown, paru après le second, allez comprendre pourquoi...

Résumé

Voici donc que l'on retrouve ce cher Robert Langdon, cette fois aux prises avec une secte, les Illuminati, que l'on croyait détruite par l'Eglise et dont on n'avait plus entendu parler depuis deux siècles. 

Dans un grand centre scientifique européen, un cadavre est découvert, celui d'un spécialiste de la physique et accessoirement prêtre, qui cherchait à prouver par la science l'existence de Dieu. Le corps est horriblement mutilé, et porte sur la poitrine un symbole étrange que l'on croyait enfoui dans l'oubli le plus total. Spécialiste en symbologie religieuse, Langdon est appelé d'urgence pour traiter ce mystère, ainsi que Vittoria, la fille adoptive du scientifique assassiné. A première vue, ce crime horrible semble n'avoir aucun mobile, à part l'importante découverte scientifique qu'il semblait avoir faite, il y a peu. Mais Vittoria, après avoir expliqué quelle était la nature de cette découverte, annonce une chose terrible : un conteneur renfermant une grosse goutte de la substance découverte a été volé, or personne ne devait être au courant, à part elle-même et son père, qui s'étaient juré le secret... La substance disparue est l'antimatière, et son pouvoir de destruction est impressionnant, comme elle l'annonce aux deux spécialistes présents (le patron du labo et Langdon), et pour appuyer ses dires, elle fait une démonstration avec une quantité autrement moindre que celle contenue dans le conteneur volé... Elle annonce également une autre chose : le conteneur perdra sa capacité à maintenir l'antimatière hors de tout contact au bout de 24h loin de son socle énergétique, et on ne sait depuis combien de temps le vol a été commis...
Au Vatican, la vie se déroule tranquillement, en exceptant les quelques perturbations causées par un événement d'importance qui vide le petit Etat de ses habitants et de ses employés : le conclave se réunit dans la journée pour procéder à l'élection d'un nouveau pape, le précédent étant mort d'une congestion cérébrale durant son sommeil, quinze jours auparavant... Un détail alerte cependant les gardes suisses : une caméra a été dérobée, et filme un sinistre compte à rebours qui s'égrène et arrivera à son terme à minuit pile... Appelés d'urgence par le chef des gardes suisses, Langdon et Vittoria ne peuvent que se rendre à l'évidence : le conteneur volé en Suisse a été retrouvé, il est entre les murs du Vatican, mais où exactement ? La caméra est introuvable... C'est alors que la sinistre secte des Illuminati se fait connaître, et annonce la terrible nouvelle : à minuit, le conteneur cessera d'isoler l'antimatière, qui détruira le Saint-Siège en même temps que tous les principaux représentants de l'Eglise catholique réunis en son sein, sauf quatre cardinaux, qui ont été enlevés et périront au rythme d'un par heure avant minuit par différents moyens, tous très symboliques pour la secte...
Commence alors pour Langdon et Vittoria une haletante course contre la montre, pour sauver les quatre cardinaux enlevés, le Vatican et tous les trésors qu'il renferme, et surtout l'Eglise...

 

Mon avis

J'ai bien aimé ce roman, qui nous tient en haleine du début à la fin. J'avais cru trouver le principal coupable de l'histoire, mais j'ai été tout à fait surprise par la fin, qui ne se déroule absolument pas comme je l'avais prévu... L'éclairage ne se fait vraiment que dans les dernières pages, ce qui nous tient jusqu'au bout ! Encore une fois, l'auteur s'attache à nous parler de l'Eglise, dans un angle un peu particulier qui ne nous est pas souvent proposé : comment se passe un conclave, comme le Pape est-il élu ? Cela m'a d'autant plus touchée que cette question était, il n'y a pas si longtemps, tout à fait d'actualité... Cependant, sachant que tous ceux qui participent au conclave ont le devoir de se taire (au même titre que quand ils reçoivent la confession), l'auteur et les spécialistes à qui il a demandé conseil n'ont pu que se pencher sur les textes de loi officiels du Vatican. C'est pourquoi la ficelle romanesque fonctionne encore très bien, nous découvrons et voulons croire à un monde qui n'est que dans le livre, et dont nous n'avons aucun moyen de vérifier l'authenticité...
Pour ce qui est du suspense qui nous tient jusqu'à la dernière page, je dirais que nous ne sommes pas tout à fait surpris, car comme dans le Da Vinci Code l'auteur s'applique à laisser une personne ou un groupe de personnes dans l'embarras ou en situation périlleuse pour aller voir ce qui se passe ailleurs... C'en est parfois fatigant, je le reconnais, mais personnellement, je trouve que cela marche très bien !!!
Pour conclure, je dirais que ceux qui ont aimé le DVC trouveront également du plaisir à lire ce roman, mais pour ceux qui ont moyennement apprécié, je ne conseille pas Anges et démons, il risquerait de vous laisser la même impression...

Labrige 08/06/2011 08:21


et là encore, un mélange de possible, de n'importe quoi, de fantasmes, de vérités historiques .... Disons que cela peut être intéressant de chercher à démêler le tout ... Le film, sorti en DVD,
permet de visiter des lieux de Rome sous un angle peu connu .... encore que je crois que les autorisations n'ont pas dû être toutes obtenues et une grand partie a été tournée en décors
reconstituant les lieux du roman.


Bernie 08/06/2011 19:42



Ce qui me fait penser que j'ai toujours le DVD du DVC, que nous n'avons encore jamais regardéé... Et que celui-ci (A&D) ne m'intéresse que par son côté Wawaaaaannnn !!!! Sinon ce genre de
film, c'est pas tellement mon truc... ;-) Je préfère les livres !